Chaim Bloom
Chaim Bloom, Red Sox de Boston

Chaim Bloom est-il l’homme de la situation?


Arrivé en 2019 pour remplacer Dave Dombrowski, Chaim Bloom était celui qui rebâtirait les Red Sox. Son prédécesseur a carrément vidé la banque de prospects pour bâtir une formation qui a remporté une Série mondiale en 2018. Difficile de lui en vouloir! Mais le mandat de Bloom était simple: couper dans la masse salariale, la plus élevée en 2019, redonner les lettres de noblesse à la banque d’espoirs et être une équipe gagnante à long terme.

La transaction Mookie Betts

Je comprends très bien que ça coûte du gros cash pour signer les bons joueurs et que bien souvent le meilleur est plus derrière que devant, sauf pour un joueur comme Juan Soto qui n’a que 24 ans. Si Bloom avait le mandat de soustraire des bidoux à la masse salariale des Red Sox, Betts n’aurait pas dû être une cible. Mookie Betts a grandi dans l’organisation des Sox. Il n’avait que 27 ans lorsqu’il a été échangé aux Dodgers et quand tu as un joueur de 27 ans avec 4 Gold Glove, 3 Silver Slugger, 1 titre de MVP, 6 apparitions au Match des étoiles et 1 Série mondiale avec ton organisation, TU LE SIGNES!

Dans mon livre, l’organisation des Red Sox et Chaim Bloom l’ont échappé! Les fans adoraient Betts et il devrait être avec la formation à ce jour. Il était le Big Papi des années 2020 pour la franchise!

Le départ d’Andrew Benintendi

Gagner une Série mondiale avec trois voltigeurs à leur prime, ou presque, pourquoi ne pas les échanger! Après Betts qui avait 27 ans, Andrew Benintendi a été transigé à 25 ans. Loin d’être un Mookie Betts, « Tendi » a aussi été élevé dans l’organisation des Sox. Parfait pour couvrir le champ gauche à Fenway, il était aussi parfait pour le haut de l’alignement. Ce qui fait mal, c’est aussi le retour obtenu. Franchy Cordero et deux joueurs à être nommés plus tard.

Benintendi gagne 8,5 millions annuellement et Kiké Hernandez en gagne 7 millions. Une différence qui ne vaut pas la peine au final considérant qu’il a grandi dans l’organisation.

Démolir le trio défensif par excellence

Tant qu’à y être aussi bien échanger Jackie Bradley Jr. Je sais, je sais Bradley Jr. est loin d’être une vedette et son offensive fait pitié. Il gérait cependant le champ centre à Fenway Park comme personne! Il était aussi parfait comme 9e frappeur de l’alignement, car il avait de la vitesse et une certaine puissance, lorsqu’il accrochait la balle. En série, Bradley Jr. a aussi quelques moments clutch!

Le voltigeur de centre n’a pas été la plus grande perte, mais c’est un autre joueur qui a grandi dans l’organisation. Le pire avec Bradley Jr. c’est que Bloom est allé le rechercher pour une joueur qui lui a donné la meilleure saison de sa carrière l’an dernier, qui a deux ans de moins en âge et qui gagne environ 2M$ de moins annuellement. Je parle ici de Hunter Renfroe.

Agir comme un club à petit budget

Les Red Sox ne sont pas les Rays de Tampa Bay. Tout d’abord, ils ont un vrai stade de baseball et une histoire! Ensuite, ils ont les poches pleines d’argent! Quand tu as la 6e masse la plus élevée, tu as les moyens de dépenser. Investir 5M$ sur Rich Hill à 42 ans et 6M$ sur James Paxton qui n’a pas lancé une manche avec l’équipe ne sont pas les meilleurs investissements. Bloom a aussi donné 20M$ à Trevor Story, bravo pour la dépense, mais est-ce que c’était vraiment nécessaire de dépenser autant d’argent sur un 2e but qui n’en est pas un?

Le contrat de Xander Bogaerts se termine à la fin de l’année JF. C’est vrai, mais pourquoi Chaim Bloom ne tente-t-il pas de signer « The X-man » avant tout? Xander est un autre joueur qui a grandi dans l’organisation et il demandera un bon salaire sur plusieurs années. Si je me fis à l’historique du responsable des Sox, Trevor Story remplacera Xander Bogaerts, un autre favori de la foule. Bogaerts et Stroy ont le même âge.

L’autre joueur qui cherchera un contrat à long terme, c’est Rafael Devers. Le joueur de 3e but aura tous les droits de vouloir être payé à sa juste valeur lorsque le temps arrivera. Même s’il a encore deux autres années d’arbitrages avant d’être complètement libre, j’ai bien peur que Devers suivra les traces de ses futurs anciens coéquipiers si Bloom y est encore.

Agir comme un club avec du budget

Avec les départs éventuels de J.D. Martinez, Christian Vazquez, Jackie Bradley Jr., Nathan Eovaldi, Kiké Hernandez et peut-être Chris Sale qui a une clause de sortie après la saison, le directeur général des Red Sox aura du « lousse » pour acquérir de bons joueurs en 2023 pour entourer ses jeunes joueurs. J’espère simplement que Chaim Bloom gardera en tête que Raphael Devers et Xander Bogaerts sont des produits de l’organisation et qu’il les signera à long terme.

Lorsque Bogaerts a fait ses premiers pas avec les Red Sox, il était entouré de vétérans. Cette année là, en 2013, ils ont remporté la Série mondiale. En 2018, Devers en était à sa première année complète avec les Sox. Il était lui aussi entouré de vétérans, dont Bogaerts, et ils ont remporté la Série mondiale.

Je pense qu’il y a moyen de sacrifier quelques jeunes de l’organisation pour aller chercher d’excellents joueurs, tout en gardant les jeunes qui seront le futur de l’équipe. Les Red Sox doivent être une équipe aspirante annuellement. Ils n’ont pas le droit d’être une équipe moyenne qui se bat pour faire les séries. Je ne veux pas que cette équipe-là me surprenne avec une fiche gagnante alors que je croyais qu’ils ne feraient pas les séries. Je veux que mes attentes soient la Série mondiale chaque année et je ne crois pas que ce sera le cas avec des signatures pour patcher des trous en attendant les jeunes ou en transigeant les joueurs bien implantés à Boston depuis le début de leur carrière.

Depuis 2019, ou depuis le départ de Mookie Betts, mon amour pour les Red Sox n’est plus le même et c’est de la faute à Chaim Bloom!


Mookie Betts avec les red Sox. Crédit: Getty Images
Partagez

Autres articles